04 76 89 89 51 - Tous les jours de 9 h à 18 h 30
Nous contacter
menu Fermer
0
Ski
Accessoires
Raquettes à Neige
Toutes nos raquettes
Toutes nos raquettes
VOIR
Bagagerie
Hydratation
Montres
Toutes les montres
Toutes les montres
Voir les montres
Go
Lampes frontales
Toutes les lampes frontales
Toutes les lampes frontales
Voir les frontales
Go
Masque de ski
Lunettes de soleil

Quel casque de ski femme choisir ?

Même si le port du casque a mis du temps à s’imposer sur les pistes des stations de ski françaises, il est aujourd’hui rentré dans les mœurs et l’on peut dire que la plupart des skieuses ont maintenant investi dans cet équipement de protection important.
Choisir un casque de ski femme n’est pas si simple, que l’on fasse du ski alpin, du ski de rando ou du snowboard plusieurs paramètres sont à prendre en compte.

Il y a d’un côté le design qui est important, on est toujours heureux que son casque s’accorde bien avec le reste de sa tenue de ski , la sécurité bien sûr, mais c’est inhérent au port du casqu...

Il y a d’un côté le design qui est important, on est toujours heureux que son casque s’accorde bien avec le reste de sa tenue de ski, la sécurité bien sûr, mais c’est inhérent au port du casque en lui même et enfin le confort.

Il existe trois technologies en termes de fabrication de casque de ski qui auront chacune des avantages particuliers que l’on privilégiera suivant le type de skieur que l’on est ou de sa pratique : les casques ABS, In-Mold et hybride.

Les casques ABS représentent en général les premiers prix. Ils sont constitués d’une coque rigide (en ABS) doublée par une coque souple qui joue le rôle d’absorbeur de choc. Leur plus grande force réside dans très bonne faculté à résister à la transpercions grâce à la rigidité de la coque, l’inconvénient c’est qu’il s’agit dans la plupart des cas des modèles les plus lourds.

Les casques In-Mold sont constitués intégralement d’une fine coque de protection fusionnée à une mousse rigide qui tient le rôle d’absorbeur de choc.  C’est la technologie la plus plébiscitée, notamment car ce sont les casques les plus légers, de plus il s’agit de la meilleure technologie en matière d’absorption des chocs, cependant ils sont très sujets à la transpercions et devront impérativement être changés en cas d’impacts violents, même si aucune marque n’est visible sur le casque de ski.

Pour les casques hybrides, il s’agit tout simplement d’associer les avantages d’une coque ABS avec une coque In-Mold. Pour se faire, la partie sommitale est intégralement recouverte d’ABS, alors que l’arrière et le tour sont eux constitués d’In-Mold. Grâce à cela, on obtient un modèle léger, résistant aussi bien aux chocs qu’à la transpercions et bénéficiant en plus de très bon système de ventilation active.

Une fois le point sur les constructions réalisé, quel serait le meilleur choix pour une skieuse qui veut acquérir un casque de ski femme ?
Pour synthétiser, une personne ne skiant que sur piste, ne faisant jamais de hors-piste, devra principalement être protégée contre les chocs dus à une chute ou à une collision avec un autre skieur, donc un casque de ski en In-Mold sera donc tout indiqué.

A contrario, une skieuse skiant souvent en Freeride, devra plutôt se tourner vers une construction ABS ou hybride, car la probabilité d’une mauvaise rencontre avec un rocher ou un arbre n’est pas à écarter et il faut donc limiter les possibilités de transpercions.
Un cas particulier pour les skieurs de randonnée qui auront toujours tendance à choisir l’équipement de ski le plus léger pour les ascensions, donc plutôt à opter pour une construction In-Mold.

 

Quels sont les autres critères à prendre en compte ?

Une fois le côté sécurité intégré, on peut passer au côté fonctionnel et esthétique.
En premier lieu il est important de choisir un casque de ski femme qui s’associe comme il faut, au point de vue de sa forme, avec son masque de ski, car certain casque ne permettent pas d’utiliser certains masques.

La solution peut aussi être d’opter pour un casque de ski à visière intégrée. Un must en termes de confort de vision qui en plus vous fera complètement oublier les problèmes de buée que l’on peut rencontrer lorsque l’on skie.

Autre point qu’il ne faut pas négliger, la ventilation intégrée au casque. Comme les températures extérieures peuvent être très différentes suivant que l’on ski en janvier ou en mars, il est mieux de choisir un casque pourvu d’un bon système de ventilation actif, c’est-à-dire que l’on peut ouvrir ou fermer soit même afin de diminuer le flux d’air quand il fait froid et l’augmenter lorsqu’il fait chaud.

Dernier élément important, le système de réglage du tour de tête. Si certains casques fonctionnent en taille unique (en compétition par exemple un casque est égal à une taille) la plupart ont la capacité d’être réglés sur une fourchette de taille et pour cela différents systèmes existent. Il est donc important de bien essayer pour s’assurer qu’aucun point dur n’apparaît au moment d’ajuster le casque.

  • Livraison offerte
    dès 150€ d'achat
  • Des conseils 7j. / 7
    avec des spécialistes
  • Paiement sécurisé
    en 3x et 4x avec Oney
  • Retour possible
    sous 30 jours